Guide pour créer sa micro-entreprise en 2024

Sommaire

Partager l'article

Micro-entreprise ou auto-entreprise ? Entrepreneur ? INPI, Urssaf ? Régime micro-fiscal et micro-social ? Beaucoup de termes que tu n’as pas l’habitude d’utiliser !

Bienvenue dans ce guide conçu pour t’expliquer comment créer ta micro-entreprise en 2024. Il n’y a rien de plus simple pour une micro !

Ce régime est adapté un grand nombre d’activités : services professionnels, commerce, artisanat, ou s’adresse à un grand nombre de personne comme les étudiants, les salariés ou les fonctionnaires. Il intéresse tous ceux qui cherchent à concrétiser un projet avec flexibilité et simplicité. 

A la fin de l’article tu trouveras le lien pour télécharger la checklist de la création de la micro entreprise !

Comprendre ce qu’est une « micro-entreprise » 

Point de vocabulaire : micro-entreprise et auto-entreprise veulent dire la même chose et sont toutes deux utilisés. Ces termes ont fusionné en 2016 mais seul celui de « micro-entreprise » est reconnu légalement. 

C’est quoi une micro-entreprise ? 

La micro-entreprise est un régime fiscal et social simplifié. 

ATTENTION, cela veut dire que ce n’est pas un statut juridique ! Le statut juridique de la micro-entreprise est généralement celui de l’entreprise individuelle.

Donc si tu es entrepreneur, tu vas créer ton entreprise individuelle et celle-ci sera soumise au régime de la micro-entreprise. 

Ce régime est avantageux pour les entrepreneurs et freelances pour plusieurs raisons 

  • Procédure rapide (de 2 à 3 semaines)
  • Démarches simplifiées
  • Régime fiscal avantageux 
  • Création gratuite 

La micro-entreprise est le régime parfait quand tu veux tester un projet avec un risque et des coûts réduits. 

Quelles sont les avantages d’une micro-entreprise ? 

Ce régime t’offre de nombreux avantages 

  • L’entreprise est en ton nom propre
  • Tu ne factures la TVA que si tu dépasses les seuils de franchise de TVA : c’est une avantage compétitif non négligeable car tu proposeras tes prix HT 

Les seuils de TVA sont différents selon votre activité

  • Pour les vente de marchandises : 91 900€ 
  • Prestations de services BIC : 36 800€
  • Prestations de services BNC  : 36 800€
  • Le régime micro social : tes cotisations sociales sont calculées en fonction du pourcentage de ton chiffre d’affaires 
  • Le régime micro fiscal : pour être soumis au régime fiscal de la micro entreprise, le plafond de ton chiffre d’affaires est limité 
  • Pour les activités de commerce et de fourniture de logements : 188 700 €
  • Pour les activités de prestations de services : 77 700 €
  • Tu es imposé selon tes revenus

Les premiers pas vers la création de ta micro entreprise

Etape 1 : Avoir un projet viable 

Avant de plonger dans le grand bain, commence d’abord par bien définir ton projet. 

Pose-toi les bonnes questions : Qu’est ce qui t’anime, quelle est ta passion ? Quelles compétences veux-tu et peux-tu offrir sur le marché ? 

Une fois ton idée mise en place, réalise une étude de marché. Cela te permettra d’identifier ta clientèle cible et de comprendre la concurrence. 

Ne néglige pas ce travail préparatoire. Il est crucial pour t’assurer de la viabilité de ton projet !  

Etape 2 : Comprendre et gérer les aspects administratifs et légaux

Maintenant que ton projet est défini, clair et viable, tu peux te lancer ! 

Déclarer son activité au Guichet unique 

Tu devras d’abord créer ton entreprise individuelle sur le site de l’INPI : https://procedures.inpi.fr/?/   

Bon à savoir : ce site est le guichet unique auprès duquel toute entreprise doit s’adresser au moment de sa création, de la modification de sa situation ou de la fermeture

Vous allez prendre la forme d’une entreprise individuelle soumis au régime du micro entrepreneur

Plusieurs informations vous seront demandées concernant 

  • L’identité de l’entreprise et l’activité envisagé 

C’est à ce moment-là que tu vas choisir ton code APE/NAF. Ce code permet de représenter l’activité principale de l’entreprise. 

Pour les freelances en programmation informatique le code est le 6201Z 

Pour les freelances dont l’activité principale serait la stratégie web, le code serait le 7022Z relatif aux conseils pour les affaires et autres conseils de gestion. 

Pour les freelances qui se lancent en webdesign, le code serait le 7410Z.

Il ne faut pas choisir son code au hasard car des règles s’appliquent à certaines catégories uniquement. 

  • Les établissements
  • Les options fiscales 
  • Et les documents obligatoires : ta pièce d’identité, une attestation sur l’honneur de non condamnation et envoyer un justificatif de domicile de moins de 3 mois.

D’autres documents peuvent être demandés en fonction de l’activité de ta micro. 

Vous pourrez voir à la fin voir le récapitulatif de vos informations et vos options. Ne négligez pas cette étape de relecture ! Les erreurs peuvent vite arriver. 

Effectuer les démarches URSSAF

Après avoir déclaré ta micro entreprise au Guichet unique, tu devras effectuer les démarches URSSAF qui s’occupe du volet social : https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil.html

C’est à cet endroit que tu vas déclarer ton chiffre d’affaires et régler tes cotisations sociales obligatoires. Il est assez facile d’utilisation, les étapes sont toutes indiquées. 

L’URSSAF a également mis en place un site sur lequel tu pourras comparer la micro-entreprise avec les autres statuts, simuler les charges et obtenir des conseils : https://mon-entreprise.urssaf.fr/ 

Une fois que ton dossier sera complété, les autorités vont pouvoir traiter ton dossier. Tu recevras ensuite tes documents dont ton immatriculation au registre national des entreprises (RNE) et au registre du commerce et des sociétés (RCS) si tu as une activité commerciale. C’est grâce à cette immatriculation que tu pourras commencer ton activité. 

Combien coûte la création de sa micro-entreprise ? 

 Tu l’auras remarqué la déclaration de création d’entreprise sur le site de l’INPI est GRATUITE ! 

Les seuls frais que tu aurais seront : 

  • Les frais annexes : la location de local, l’ouverture d’un compte bancaire, l’achat de matériel 
  • Les cotisations sociales qui représentent un pourcentage de ton chiffre d’affaires 
  • L’impôt sur le revenu et la Cotisation foncière des entreprises (CFE) 

Etape 3 : Maîtriser la finance et la comptabilité de sa micro-entreprise 

Compta bien gérée, sanctions évitées 

Ton régime micro-entreprise te permet d’avoir une micro comptabilité, c’est à dire que tu bénéficies d’une comptabilité allégée. 

Tu devras simplement mais OBLIGATOIREMENT tenir un livre de recettes. Ce document te permettra de répertorier chronologiquement les recettes encaissées.

En cas de contrôle par les autorités c’est ce livre qui te sera demandé.  D’ailleurs je te conseille d’utiliser l’outil de gestion Tiime pour t’aider à gérer ta comptabilité !

Les aides que tu dois connaître pour ta micro-entreprise 

En tant que micro entrepreneur, tu peux bénéficier de plusieurs aides. Voici les principales aides auxquelles tu peux prétendre. 

ARE (Allocation d’aide au retour à l’emploi) ARCE (Aide à la reprise ou la création d’entreprise) ACRE (Aide aux créateurs ou repreneurs d’entreprise)
Aide de Pôle EmploiAide de Pôle EmploiAide de l’URSSAF
Même si tu crées ton micro-entreprise, tu continues de percevoir l’ARE
Tu peux cumuler tes revenus de micro-entrepreneur au chômage qui t’est versé. 
Tu dois actualiser chaque mois ta situation sur le site de Pôle emploi pour percevoir l’ARE
Tu peux choisir de remplacer l’ARE par l’ARCE
45% de tes droits au chômage sont versés sous la forme d’un capital 
Pour en bénéficier, tu dois bénéficier de l’ACRE. 
C’est une aide accordée par l’URSSAF pour 4 trimestres civils. Elle te permet de bénéficier d‘une exonération de 50% pour tes cotisations sociales. 
Tu dois répondre à quelques conditions pour pouvoir en bénéficier : demandeur d’emploi indemnisé,demandeur d’emploi non indemnisé et inscrit à Pôle Emploi durant 6 mois au cours des 18 derniers mois,bénéficiaire de l’Allocation de Solidarité Spécifique (ASS),bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active (RSA),âgé de 18 à moins de 26 ansou âgé de moins de 30 ans et non indemnisé par l’assurance chômage ou reconnu handicapé.

Retrouve toutes les aides sur le site : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/aide-financiere-micro-entreprise-auto-entreprise# 

Je sais, c’est beaucoup d’informations donc pour t’aider j’ai créé une checklist pour t’aider à créer ta micro entreprise qui arrive très vite ! Inscris-toi juste en dessous !

Télécharge la Checklist™️
FREEBIE Checklist Micro Entreprise

Moi, c'est Sara 👋🏻

J’ai créé Matrice Freelance pour former et coacher les femmes (et aussi les hommes) en reconversion professionnelle à se lancer en freelance.

Mon but ? T’aider à structurer ton business, travailler sur ton mindset et trouver tes premiers clients et ne plus jamais regarder en arrière ;-)

Télécharge la Checklist™️
FREEBIE Checklist Micro Entreprise