Comment surmonter le bore-out dans sa vie professionnelle ?

Sommaire

Partager l'article

Le bore-out est un phénomène de plus en plus reconnu dans le monde du travail.

Et contrairement au burn-out, causé par une surcharge de travail et de stress, le bore-out résulte d’un manque de stimulation et de défis. Ce mal-être professionnel peut avoir des conséquences graves sur la santé mentale et le bien-être des employés.

Dans cet article, je vais vous aider à explorer ce qu’est le bore-out, comment il se distingue d’autres formes de mal-être au travail, pourquoi certaines personnes y sont plus sujettes, comment identifier ses signes avant-coureurs et comment y faire face, y compris par la reconversion professionnelle et le freelancing. C’est parti !

Déjà, c’est quoi le bore-out ? Définition.

Le bore-out, terme introduit par Rothlin et Werder en 2008, désigne une forme de souffrance professionnelle liée à la sous-stimulation et à l’ennui au travail. Il se caractérise par trois composantes principales :

  1. L’ennui : Un état affectif négatif résultant de l’absence d’activité ou de tâches monotones.
  2. Le manque de défis : La perception que les tâches confiées sont en deçà des compétences de l’employé.
  3. Le manque d’intérêt professionnel : Une perte d’intérêt pour son travail, son entreprise ou sa carrière.

Le bore-out peut entraîner des sentiments de frustration, de dévalorisation et de démotivation, affectant ainsi la performance et le bien-être global de l’employé.

La différence entre bore-out, burn-out et brown-out

Il est essentiel de distinguer le bore-out d’autres formes de mal-être au travail :

  • Burn-out : Le burn-out est causé par un excès de travail et de stress. Les personnes souffrant de burn-out se sentent épuisées émotionnellement, physiquement et mentalement en raison d’une charge de travail écrasante.
  • Brown-out : Le brown-out se caractérise par une perte de sens et de motivation au travail. Les employés atteints de brown-out réalisent des tâches qu’ils jugent inutiles ou contraires à leurs valeurs, ce qui entraîne un désengagement progressif.

Pourquoi certaines personnes sont sujettes au bore-out ?

Certaines professions sont plus susceptibles de provoquer un bore-out en raison de la nature répétitive ou monotone des tâches. Parmi les métiers les plus concernés, on trouve :

  • Les employés de bureau effectuant des tâches administratives routinières
  • Les travailleurs de la chaîne de montage dans l’industrie manufacturière
  • Les agents de centre d’appels / télécoms
  • Les postes impliquant une surveillance passive, comme les agents de sécurité

Le concept des « bullshit jobs« , popularisé par le livre de David Graeber, décrit des emplois perçus comme inutiles ou sans valeur par ceux qui les occupent. Ces postes peuvent largement contribuer au sentiment de bore-out, car les employés ne voient pas l’utilité de leur travail, ce qui entraîne une perte de motivation et d’engagement.

Comment identifier les signes avant-coureurs du bore-out ?

Reconnaître les signes avant-coureurs du bore-out est crucial pour intervenir à temps et prévenir des conséquences plus graves. Voici quelques indicateurs à surveiller :

  • Lassitude et ennui constant : Un sentiment persistant de monotonie et de manque d’intérêt pour les tâches quotidiennes.
  • Baisse de motivation : Une perte progressive de la motivation à accomplir les tâches et un manque d’enthousiasme pour le travail.
  • Procrastination : Une tendance à retarder les tâches ou à chercher des distractions pour éviter le travail.
  • Sentiment d’inutilité : La conviction que le travail effectué est insignifiant ou sans impact.

Pour évaluer le niveau de bore-out chez un employé, le test de la Work Bore-Out Scale (WBOS) peut être utilisé.

Cette échelle, développée et validée récemment, permet de mesurer le bore-out en évaluant quatre dimensions : la charge de travail insuffisante, la sous-stimulation, la culpabilité liée au travail et l’incompatibilité des valeurs personnelles.

Voici le test de WOBS* à faire en notant chaque proposition de 1 à 5 ⤵️

  • 1 signifiant Pas du tout d’accord
  • 2 signifiant Plutôt pas d’accord
  • 3 signifiant Ni d’accord ni pas d’accord
  • 4 signifiant Plutôt d’accord
  • 5 signifiant Tout à fait d’accord
AFFIRMATIONNote sur 5
Je peux passer des heures sans savoir quoi faire.
Je gère souvent des affaires personnelles au travail pour passer le temps.
Au travail, je passe beaucoup de temps à discuter ou à faire des pauses faute de tâches.
Je demande souvent plus de travail à mon supérieur sans succès.
Je n’ai pas assez de travail.
J’ai l’impression que mes compétences ne sont pas bien utilisées au travail.
Au travail, je réalise souvent des missions sans sens.
Les tâches qui me sont confiées ne stimulent pas mes compétences professionnelles.
Le travail qu’on me donne est insignifiant et inintéressant.
Les tâches qui me sont confiées me motivent.
Je me sens souvent coupable de ne pas assez travailler.
J’ai perdu confiance en moi et en mes compétences à force de ne pas travailler.
J’ai honte de parler de mon rythme de travail.
Mon manque de travail ne correspond pas à la manière dont je souhaite travailler.
Mon manque de travail contraste avec l’idée que je me fais du monde professionnel.
À la fin du test, additionnez tout et calculez votre score sur /60

🔴 Score entre 40 et 60 ? Il y a un risque élevé de bore-out
Vous êtes actuellement exposé(e) à un fort risque d’épuisement professionnel causé par un ennui persistant, souvent appelé bore-out. Vous passez parfois de longues périodes à vous ennuyer et à ne pas savoir quoi faire. Ce rythme de travail ne vous convient pas et peut engendrer des sentiments de culpabilité ou de honte lorsque vous vous comparez à vos collègues ou à vos proches. Dans de telles circonstances, maintenir votre motivation nécessite un effort considérable. Vous avez probablement l’impression de ne pas exploiter pleinement vos compétences et que votre travail manque de sens.
vous pouvez solliciter l’aide d’un professionnel (médecin traitant, médecin du travail, psychologue…) ou aborder le sujet avec votre supérieur(e).

🟠 Score entre 30 et 39 ? Il y a un risque modéré
Vous êtes engagé(e) dans votre travail et n’avez probablement pas perdu votre motivation, mais vous ressentez de l’ennui, ce qui peut provoquer des sentiments désagréables ou une certaine lassitude. Pour éviter que cet ennui ne vous épuise, il est essentiel de renforcer les aspects positifs de votre travail et de redonner du sens à votre activité professionnelle.

🟡 Score entre 20 et 29 ? Il y a un risque faible
Votre risque de bore-out est actuellement faible. Bien que tout ne soit pas toujours idéal et que vous ressentiez parfois de l’ennui, votre travail vous satisfait généralement. Pour maintenir votre équilibre et votre motivation, il est essentiel de cultiver les aspects positifs de votre vie professionnelle.

🟢 Score entre 0 et 19 ? Il y a pas de risques à l’horizon
Actuellement, vous ne présentez aucun risque de bore-out. Vous êtes content(e) de votre rythme de travail et vous utilisez efficacement vos compétences dans vos tâches. Cependant, cela ne vous met pas à l’abri de l’ennui. Il est crucial de rester attentif(ve) à vos sentiments par rapport à votre travail pour maintenir votre bien-être.

Comment faire face au bore-out ?

Chercher des tâches stimulantes

L’un des moyens de lutter contre le bore-out est de chercher des tâches plus stimulantes au sein de ton poste actuel. Parle à ton manager et exprime ton besoin de nouveaux défis. Propose de prendre en charge des projets supplémentaires ou de te former à de nouvelles compétences.

Parler à son manager si on est salarié(e)

La communication est clé.

Explique à ton supérieur que tu te sens sous-stimulé et discute des options pour rendre ton travail plus intéressant. Les managers sont souvent ouverts à aider leurs employés à être plus engagés et productifs.

Prendre des pauses régulières

Prendre des pauses régulières peut aider à briser la monotonie. Profite de ces moments pour te ressourcer, faire une promenade ou pratiquer une activité relaxante.

Développer de nouvelles compétences

L’apprentissage continu peut être une excellente façon de rester engagé. Inscris-toi à des formations, des cours en ligne, ou rejoins des groupes professionnels pour développer de nouvelles compétences et tisser des réseaux.

Se reconvertir professionnellement

Si malgré tes efforts, le bore-out persiste, il peut être temps de considérer une reconversion professionnelle. Identifie tes passions et explore des carrières qui alignent mieux tes compétences et tes intérêts.

Explorer le freelancing

Le freelancing peut offrir une solution flexible et stimulante. En travaillant à ton compte et en lançant ton activité de freelance, tu as la possibilité de choisir des projets qui t’intéressent vraiment et d’organiser ton emploi du temps de manière autonome. Cela peut redonner un sens à ta vie professionnelle et t’apporter la stimulation dont tu as besoin.

En conclusion sur le bore-out

Le bore-out est un phénomène sérieux qui peut affecter la santé mentale et le bien-être des employés. Comprendre ce qu’est le bore-out, reconnaître ses signes avant-coureurs et savoir quelles professions sont à risque peut aider à prévenir et à gérer ce mal-être professionnel.

L’utilisation d’outils comme le WBOS peut être un moyen efficace d’identifier le bore-out et de prendre des mesures pour y remédier. Il est crucial pour les employeurs et les employés de travailler ensemble pour créer un environnement de travail stimulant et valorisant, afin de prévenir le bore-out et de promouvoir une meilleure qualité de vie professionnelle.

Si nécessaire, n’hésite pas à envisager la reconversion ou le freelancing pour retrouver du sens et de la motivation dans ta carrière. Tu as besoin de mentorat pour ta reconversion et ton freelancing, fais-moi signe !

*Le test est inspiré du livre Le Pouvoir de la surprise (même mauvaise!) de Christophe Haag aux éditions Albin Michel. Le test ne constitue pas un diagnostic par un professionnel du coaching ou de la santé psychologique. Si vous vous sentez en danger psychologiquement, veuillez contacter un professionnel.

Moi, c'est Sara 👋🏻

J’ai créé Matrice Freelance pour former et coacher les femmes (et aussi les hommes) en reconversion professionnelle à se lancer en freelance.

Mon but ? T’aider à structurer ton business, travailler sur ton mindset et trouver tes premiers clients et ne plus jamais regarder en arrière ;-)

Télécharge la Checklist™️
FREEBIE Checklist Micro Entreprise